Depuis le début de la campagne de vaccination, beaucoup d’exemplaires du vaccin d’AstraZeneca ont été injectés. Mais, certains pays suspendent peu à peu l’utilisation de ce vaccin. Lisez cet article pour découvrir les raisons de ces suspensions.

Raisons de la suspension

Il a été observé au Danemark des réactions par rapport à l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca. Après avoir reçu une dose du vaccin, des patients ont présenté la formation de caillots sanguins, qui obstruent le passage du sang. Comme l’explique l’Agence nationale de la Santé, la suspension a pour cause « Des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca ».

À cette raison s’ajoute la mort d’une infirmière autrichienne de 49 ans des suites de « graves troubles de coagulation » quelques jours après avoir reçu le vaccin. Et, c’est sans oublier les 22 cas de thromboses sur les 3 millions de personnes vaccinés dans l’UE.

Pays ayant suspendu l’utilisation des vaccins

Après ces réactions, le Danemark a suspendu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, en attente d’une enquête qui sera réalisée par l’EMA. Selon le Danemark, “ Il existe une documentation importante prouvant que le vaccin est à la fois sûr et efficace. Mais avec l’Agence danoise des médicaments, nous devons réagir aux informations faisant état d’éventuels effets secondaires graves, à la fois au Danemark et dans d’autres pays européens.”

L’Autriche a également arrêté d’utiliser le vaccin. La Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg ont aussi décidé d’arrêter l’emploi de ce vaccin dans leur campagne de vaccination. Des suspensions qui pourraient être temporaires ou définitives au cas où les résultats d’enquêtes établissent un lien étroit entre ces vaccins et la formation de caillots sanguins.

Bien que le vaccin d’AstraZeneca présente une efficacité prouvée face à la Covid-19, ils se pourraient qu’il ait une réaction sur le système sanguin.