L’autohypnose est une pratique qui consiste à entrer soi-même en état d’hypnose, sans l’aide d’un thérapeute. C’est un état modifié de conscience, qui se caractérise par une baisse de l’activité consciente, et une augmentation de l’activité inconsciente. Elle vise généralement à rendre accessibles au sujet des ressources peu exploitées de son cerveau et à activer ses pouvoirs d’autoguérison à l’aide de suggestions réalisées durant cet état modifié de conscience.

Quels sont les bienfaits et les dangers de l’autohypnose ?

L’autohypnose est très utile pour gérer son stress et ses émotions dans les situations difficiles ou encore mieux supporter la douleur, comme lors d’un accouchement. lautohypnose.fr En ce qui concerne les dangers, après une séance, on peut ressentir une grande fatigue. Ainsi les patients sont parfois si détendus qu’ils ont l’impression de s’être endormis. Notamment parce que la respiration est plus lente et profonde et peut s’accompagner de légers ronflements si la cloison nasale est déviée.

Le  fonctionnement

L’hypnose classique fonctionne avec des suggestions mentales directes (par exemple « la cigarette est quelque chose qui vous fait du mal ») pour modifier des comportements ou se défaire d’idées néfastes et les substituer par des idées plus justes ou des comportements qui correspondent mieux à vos valeurs. De plus, l’autohypnose peut être utilisée dans différents objectifs à commencer la détente, la lutte contre le stress, l’amélioration du sommeil. C’est également un outil efficace dans la perte de poids, l’arrêt du tabac, la gestion des phobies.

Comment apprendre à s’auto hypnotiser ?

Il suffit de vous installer dans votre lit et fixer le plafond avec la lumière éteinte. Prenez dix (10) lentes inspirations et expirations ou plus. Ensuite essayer de ressentir chacun de vos membres, leur poids, leur température. Quand vient l’envie de fermer les yeux, résistez un peu puis laissez-vous aller.